Secours en montagne

Sommaire

Un accident en montagne est rarement anodin. Se fouler la cheville en skiant à plus de 1 800 m d'altitude ou se retrouver bloqué dans une congère sont des situations qui nécessitent des moyens importants (barquette, hélicoptère, ambulance...) pour rapatrier le blessé.

Dans une telle situation, qui paye les frais ? À combien cela revient-il et faut-il prendre une assurance ?

Toutes les réponses à vos questions.

Secours sur le domaine skiable

Coût des secours sur le domaine skiable

Sur les pistes, c'est la commune qui est en principe responsable des secours. Cela dit, elle peut exiger une participation de la part de la victime.

Les tarifs sont libres mais, en moyenne, on observe :

  • secours en bas des pistes : entre 35 et 50 € ;
  • secours dans les zones proches des remontées mécaniques : entre 100 et 250 € ;
  • secours dans des zones éloignées : entre 340 et 400 € ;
  • en hors-piste, sur le domaine skiable (par exemple entre 2 pistes) ou sur les pistes fermées : entre 650 et 800 € ;
  • intervention d'un hélicoptère : 1 800 à 3 500 € l'heure (si l'hélicoptère est médicalisé, prévoir environ (54 € la minute, soit 3 240 € l'heure).

Mieux vaut avoir une assurance

En cas d'accident sur le domaine skiable, mieux vaut donc avoir une assurance :

  • Celle-ci peut être contenue dans la carte bancaire haut-de-gamme ou dans le forfait remontées mécaniques.
  • Dans certains cas, votre garantie des accidents de la vie, assurance habitation ou assurance scolaire vous couvre déjà vous et vos enfants. Épluchez vos contrats pour ne pas payer 2 fois une garantie que vous avez peut-être déjà !

Cette assurance neige permet :

  • de bénéficier du tiers-payant ;
  • ou, en cas d'absence d'accord entre le domaine skiable et la compagnie d'assurance, d'un remboursement des frais versés.

À défaut d'assurance, le skieur accidenté devra payer sur ses deniers personnels le prix des secours en montagne.

 

Secours en-dehors du domaine skiable

Coût des secours hors du domaine skiable

En-dehors du domaine skiable (c'est-à-dire au-delà des remontées mécaniques), les secours par les pompiers (ou la gendarmerie) sont en principe gratuits, comme c'est le cas quand ils interviennent sur un accident de la route par exemple.

Néanmoins, depuis quelques années, les communes peuvent demander aux accidentés négligents une participation aux frais de secours :

  • Attention donc si vous oubliez de prendre la météo avant de vous aventurer en montagne !
  • La facture peut vite s'élever, tout particulièrement si un hélicoptère est mobilisé pour venir vous chercher.

Assurance ski hors piste

Si vous avez l'habitude de pratiquer le ski hors-piste, il est donc indispensable de souscrire une assurance spécialisée :

  • Si vous avez une carte de paiement Premier ou Gold :
    • il est possible que vous soyez déjà couvert en hors-piste ;
    • vérifiez tout de même dans votre contrat car certaines conditions sont parfois présentes : l'accompagnement par un moniteur par exemple.
  • Si ce n'est pas le cas, vous devrez prévoir une assurance spécifique :
    • bon nombre de contrats ne couvrent pas les accidents ayant lieu hors piste ;
    • il est donc très important de préciser à votre assureur que vous faites du hors-piste pour qu'il puisse adapter le contrat d'assurance à votre pratique.

Pour skier l'esprit léger :

Aussi dans la rubrique :

Préparation départ

Sommaire