Woofing : pour un voyage pas cher en immersion totale !

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2019

Sommaire

Proche cousin du couchsurfing, le woofing (ou Wwoofing) est lui aussi une solution de tourisme alternatif, permettant de voyager sans avoir beaucoup d'argent.

Vous ne payez que le coût du transport : en échange vous devrez retrousser vos manches !

Comment être sûr que cette solution est compatible avec vos projets de vacances ? Comment vous inscrire et vous lancer ?

Concept du woofing

Travailler pour visiter

Le néologisme « wwoofing » est formé à partir des initiales d'une association née en Angleterre en 1971 et baptisée WWOOF : World Wide Opportunities on Organic Farms.

L'idée est simple :

  • il s'agit d'aider un exploitant agricole ou un éleveur bio dans ses travaux ;
  • en échange de cette aide, ce dernier se propose de vous accueillir chez lui, gratuitement :
    • vous bénéficiez de son gîte pour dormir ;
    • de sa nourriture ;
    • et vous partagez le quotidien d'un habitant à l'autre bout de la planète ;
  • pendant votre temps libre : vous pouvez vaquer à vos occupations et profiter de vos vacances.

Le réseau s'étant rapidement étendu au monde entier, vous pouvez pratiquer le woofing :

  • de l’Europe à l'Océanie ;
  • en passant par l'Amérique ou l’Asie ;
  • partout où il y a des exploitations agricoles bios adhérentes à l'association.

Missions du woofer

Tout dépend des accords passés au préalable avec votre hôte, mais en général, il faudra offrir 3 à 6 heures de votre temps quotidien, sur 5 ou 6 jours par semaine :

  • Chaque hôte précise ses besoins, sachant qu'il devra aussi vous laisser du temps pour découvrir sa région et pratiquer d'autres activités.
  • Les services demandés sont variés : ils dépendent du type de ferme où vous serez logé, de la région et de la saison où vous partirez, vous pourrez faire :
    • de la cueillette de fruits, des récoltes, des plantations,
    • des soins aux animaux,
    • de l'entretien ou de la réparation de locaux agricoles et des dépendances,
    • du bricolage, de la cuisine, etc.
  • Même si votre hôte n'est pas très exigeant et vous laisse beaucoup de temps libre, n'oubliez pas qu'un minimum s'impose :
    • respectez les règles de politesse et de convivialité ;
    • rangez et tenez propre la chambre ou les pièces mises à votre disposition ;
    • aidez à mettre et desservir la table ;
    • proposez de préparer les repas ou de faire la vaisselle, etc.

Variantes du concept

Sur de nouveaux sites s'inspirant du même concept, il existe désormais des variantes, proposant de petits travaux :

  • sur des fermes traditionnelles et pas seulement bios ;
  • dans des gîtes, hôtels ou maisons d'hôtes ;
  • ou même chez des particuliers voulant cultiver leur jardin, retaper leur maison voire même faire garder leurs enfants.

Le concept s'étend donc à l'échange de services divers et variés contre un logement :

  • sur certains sites, la mission peut même être du volontariat international ;
  • l'esprit reste toujours d'être solidaire et écolo ;
  • il s'agit d'abord de partager un mode de vie, un quotidien généralement rural, de pratiquer un « tourisme d'immersion » respectueux des habitants et de l'environnement.

Formalités avant de partir en voyage

Si vous êtes sûr d'avoir le bon profil, d'être suffisamment endurant et amoureux de la nature pour consacrer plusieurs heures de vos vacances aux travaux ruraux : lancez-vous !

Sites Internet de woofing

Visitez les différents sites de woofing avant de faire votre choix :

  • Le site international et officiel : wwoof.org
  • Le site français de l'association : wwoof.fr
  • Un site français indépendant : woofing.fr
  • Job-for-bed.com : échange de services divers et variés contre un logement :
    • vous pouvez consulter librement les offres ;
    • mais pour y répondre, l'inscription est de 15 € pour un an, ou de 39 € à vie ;
  • Workaway.info : l'inscription est gratuite :
    • les offres proviennent non seulement d'agriculteurs ;
    • mais aussi de propriétaires de maisons d'hôtes ou d'hôtels, de particuliers demandant un coup de main chez eux, etc. ;
  • The7interchange.com : rassemble beaucoup d'offres d'écovolontariat :
    • dans des exploitations, mais aussi des forêts, des réserves, etc. ;
    • propose du bénévolat dans des orphelinats, des écoles, etc.

Inscription pour devenir woofer

Sur le site historique et officiel, pour pouvoir répondre à une offre ou lancer une demande, il faut être membre de l'association locale. Pour le devenir, vous devrez :

  • acheter le guide qui référence toutes les fermes bio acceptant des woofers dans votre pays de destination ;
  • ce guide coûte 20 € pour le livre électronique, 30 € pour recevoir aussi sa version papier ;
  • une fois membre de l'association, vous pourrez contacter directement les hôtes pour organiser votre séjour.

Assurance woofing

Si vous souhaitez aller faire du woofing hors de l'Union européenne, il vous faudra un passeport, et parfois un visa :

  • Vous avez au minimum besoin d'une assurance responsabilité civile.
  • Vous devez vous renseigner auprès de votre assureur pour savoir si elle couvre :
    • vos activités durant le séjour ;
    • les risques liés à votre santé, à votre voyage comme le trajet par exemple.
  • Si votre assureur veut en savoir plus sur votre voyage, expliquez-lui que c'est une forme de volontariat, ou de bénévolat.
  • Il existe une assurance spéciale wwoofing :
    • sa cotisation pour un an est de 35 € minimum ;
    • vous trouverez plus de renseignements sur oveuropa.com.

Organisation de son voyage en woofing

Recherche d'informations au préalable

Certaines expériences se passent mal faute de préparation suffisante, mais rassurez-vous, la plupart des hôtes partagent une certaine philosophie et privilégieront l'échange et la convivialité :

  • Faites une liste des hôtes qui vous correspondent : vous en contacterez sans doute plusieurs avant d'obtenir une réponse positive.
  • Préparez votre séjour : au moins 1 à 2 mois avant votre départ, surtout en période estivale.
  • Renseignez-vous sur la région, le mode de vie local, les cultures pratiquées par les hôtes qui vous intéressent : vérifiez que cela correspond à vos attentes.
  • Évitez les envois groupés, prenez le temps de rédiger un message personnalisé, expliquant à l’hôte ce qui vous a particulièrement attiré chez lui.
  • Lorsque vous obtenez une réponse positive, vous pouvez faire une recherche sur les forums Internet avec le nom de l'exploitation agricole : les avis des woofers qui s'y sont déjà rendus peuvent vous être précieux.

Contacts avec son hôte

Échanger par mail permet de s'accorder sur les dates, la durée du séjour, et d'échanger des informations essentielles, mais cela ne suffit pas :

  • Un échange téléphonique en complément reflète parfois mieux la personnalité de votre hôte que les mails, et permet d'obtenir des réponses plus rapides.
  • En discutant longuement par téléphone, vous pourrez mieux savoir si vous avez des atomes crochus avec votre hôte, s'il vous paraît sympathique, et inversement.
  • Profitez-en pour expliquer vos besoins spécifiques, si vous en avez :
    • régime alimentaire, handicap, traitement médical, etc. ;
    • attention, certaines fermes sont dans des endroits très isolés, éloignés des commerces, pharmacies, médecins : faites-vous préciser si c'est le cas, et si votre hôte peut parfois vous y emmener.
  • Si vous n'avez aucune connaissance du milieu rural ou des techniques agricoles : expliquez-le honnêtement :
    • dites clairement ce que vous savez faire, quelles sont vos compétences dans le domaine de l'agriculture ou des soins aux animaux ;
    • s'il y a d'autres domaines comme le jardinage, le bricolage, la cuisine, l'informatique que vous maîtrisez, mentionnez-le également.

Une fois votre séjour mis au point, restez en contact avec votre hôte jusqu'à la date de votre arrivée :

  • Dès que vous avez connaissance de vos horaires d'arrivée (billet de train, d'avion, etc.) confirmez-les à votre hôte, et prévoyez un point de rendez-vous avec lui.
  • Si vous devez annuler votre venue, prévenez votre hôte le plus tôt possible et expliquez-lui vos raisons : il aura peut-être le temps de trouver un autre woofer.

Points essentiels à identifier

Prenez un moment assez conséquent pour énoncer les termes de vos échanges pour que votre entente se passe le mieux possible :

  • Entendez-vous dès maintenant sur les activités que vous devrez réaliser au moment de votre venue, en fonction de la saison, de la météo habituelle à cette période, etc.
  • Demandez si vous aurez besoin de certains vêtements ou accessoires particuliers (bottes en caoutchouc, gants, sac de couchage, etc.).
  • Faites en sorte de savoir précisément comment vont s'organiser vos journées une fois arrivé, pour ne pas avoir de mauvaises surprises :
    • quelle quantité de temps libre aurez-vous ?
    • quelles activités allez-vous partager avec votre hôte ?
    • quels seront les horaires de travail ?
  • Sachez dans quel type de logement vous allez habiter :
    • maison ou dépendance, caravane, yourte, tente, etc. ;
    • n'hésitez pas à demander si vous disposerez d'une chambre individuelle s’il est important pour vous d'avoir de l'intimité.
  • Prévoyez comment vous allez rejoindre l'exploitation agricole ou la maison de votre hôte. Si vous n'êtes pas en voiture, pourra-t-il venir vous chercher à l'arrêt de bus, à la gare, à l'aéroport ?
  • Demandez si d'autres « woofers » sont attendus et s'ils logeront avec vous.

Vous êtes tenté par le woofing pour vos vacances ? Visitez nos sites complémentaires pour en apprendre davantage et découvrir d'autres techniques pour voyager à moindre coût :

  • Il est probable que vous soyez amené à travailler dans un potager lors de votre voyage woofing. Apprenez l'essentiel sur les potagers grâce à notre guide pratique.
  • Partez en vacances chez des inconnus ! Avec l'échange de maison, vous ne paierez pas de location.
  • Vous avez tout mis en place pour l'échange de votre maison ? Pensez tout de même à souscrire une assurance habitation. Notre fiche pratique téléchargeable gratuitement vous montre comment faire.

Aussi dans la rubrique :

Hébergement

Sommaire