Gratuité et réciprocité avec le couchsurfing

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2019

Sommaire

Littéralement, du « surf sur canapé », ce terme anglo-saxon désigne un échange d'hospitalité. Les couchsurfers bénéficient d'un lit ou d'un canapé vacant, en retour duquel ils acceptent d'accueillir à leur tour des couchsurfers dans le besoin.

À la différence de l'échange de maisons, les habitants sont présents en même temps que les couchsurfers, ce qui suppose de les accueillir comme des amis, voire de jouer les guides touristiques.

Comment s'y prendre et quels sont les risques ?

S'inscrire gratuitement sur un site de couchsurfing

Sites gratuits prédominants

Bien que la majorité des inscrits soient des étudiants de moins de 30 ans, vous pouvez vous inscrire, quel que soit votre âge, sur un site de couchsurfing :

  • Le leader couchsurfing.com, lancé en 2004 par l'Américain Casey Fenton, le créateur du terme « couchsurfing », ce site a rencontré un succès foudroyant :
    • il comptait 15 000 membres 2 ans après sa création, il en compte plus de 3 millions aujourd'hui en 2014 ;
    • il est connu dans 80 000 villes et 247 pays différents ;
    • l'inscription est facile, rapide et totalement gratuite ;
    • des ambassadeurs couchsurfing sont recrutés dans chaque ville pour promouvoir l’esprit et les valeurs de l’association.
  • L'outsider hospitalityclub.org :
    • fondée en 2000, cette association est historiquement la première à avoir développé l'idée d'un échange mondial d'hospitalité ;
    • le site n'est pas le plus populaire mais compte tout de même 328 629 membres dans 207 pays ;
    • entièrement gratuit, il espère développer la compréhension interculturelle et tisser la paix sur notre planète.
  • Sur le même principe de gratuité et de réciprocité, 3 sites sont connus :
    • Be Welcome : vous pouvez inviter des voyageurs du monde entier dans votre maison et trouvez des hôtes partout où vous irez sur la planète ;
    • Stay 4 Free : échangez une façon de vivre avec des habitants étrangers ;
    • Global Free Loaders : économisez de l'argent et faites-vous des amis partout dans le monde.

Autres sites au concept proche

Sur un même concept mais un procédé un peu différent, découvrez ces 3 sites :

  • Servas France : il permet des rencontres directes entre personnes de différents pays grâce à un réseau international d’adhérents :
    • le site compte plus de 15 000 membres dans le monde dont environ 1 500 en France ;
    • il s'agit de « voyager pour la paix », en adhérant d'abord à l'ONG créée en 1948 pour encourager une meilleure compréhension entre les peuples ;
    • vous devez régler une cotisation annuelle de 19 €, et vous recevez ensuite une liste d'hôtes selon les pays choisis : les hôtes s'engagent à recevoir gratuitement pour deux nuits et à offrir le dîner.
  • Entre « espérantistes » : TEJO :
    • cette organisation a d'abord pour but de promouvoir la langue internationale espéranto, grâce à des rencontres et programmes d’échanges ;
    • elle propose à ses membres de loger gratuitement d'autres membres, généralement pour un ou deux jours ;
    • il faut d'abord s'inscrire auprès de l'organisation TEJO et régler une cotisation de 15 € par an. On reçoit ensuite une liste d'hôtes, répartis dans 44 pays membres.
  • À bicyclette : Warm Showers propose la vélo-hospitalité sur le web :
    • les membres sont plus de 36 000 cyclotouristes, un peu partout dans le monde ;
    • l'inscription est gratuite et l'échange d'hospitalité se base sur la réciprocité.

Soigner son profil sur le site de couchsurfing choisi

Attirer les couchsurfers

Pour d'évidentes raisons de sécurité, mais aussi de convivialité, détaillez clairement votre« profil » pour donner envie aux autres membres de vous accueillir ou de venir couchsurfer chez vous :

  • Soyez simple et honnête quant aux conditions dans lesquelles vous pouvez héberger vos invités :
    • type de couchage, chambre individuelle ou non, etc. ;
    • nombre d'habitants chez vous, capacité d'hébergement ;
    • confort et situation géographique de votre logement.
  • Donnez des détails sur votre profession, votre mode de vie et sur votre environnement :
    • vous avez des animaux de compagnie : mentionnez-le, certains y sont allergiques ;
    • vous êtes fumeur ou au contraire vous ne supportez pas la fumée des autres, précisez-le également ;
    • moyens de transport disponibles pour se rendre jusqu'à chez vous, endroits à visiter, spécialités locales à découvrir, etc.
  • Dites-en suffisamment sur vous, vos passions, vos loisirs : cela peut créer des affinités qui décideront quelqu'un à vous héberger ou à venir chez vous.
  • Indiquez vos horaires (de travail, de coucher, de lever, etc.) :
    • les périodes où vous êtes le plus disponible ;
    • celles pendant lesquelles vous ne pourrez pas être avec eux ou les héberger.
  • Précisez si les couchsurfers devront se débrouiller seuls ou si vous pouvez :
    • leur donner des conseils et des bons plans ;
    • leur faire découvrir votre ville, les guider pour visiter les environs, sortir avec eux le soir ;
    • leur préparer à dîner, etc.
  • Prenez le temps de rédiger une demande d'hébergement originale et personnalisée.

Prêter attention aux avis des autres couchsurfers

Au fur et à mesure de vos expériences, vous allez recueillir sur votre profil les commentaires et évaluations de vos couchsurfers. Prêtez-y attention :

  • ces avis ou ces recommandations sont impossibles à effacer sur la plupart des sites : ils vous permettent donc d'être valorisé, si votre expérience s'est bien passée ;
  • la majorité des sites sont gratuits, mais vous pouvez être certifié, car beaucoup proposent à leurs membres de faire des dons pour soutenir :
    • leurs idéaux d'échange,
    • leur convivialité,
    • leur universalité,
    • leur pacifisme.
  • le don peut alors permettre de devenir membre certifié :
    • cela garantit aux autres membres votre identité et vos coordonnées ;
    • et cela prouve votre engagement envers l'association.

Couchsurfing : rester prudent

Il faut tout de même veiller à votre sécurité. Soyez doublement prudente si vous êtes une femme seule, certains couchsurfers ont un peu tendance à confondre ce concept avec celui d'un club de rencontres, ce qui peut entraîner certaines déconvenues.

La plupart des problèmes relatés naissent de malentendus entre le couchsurfer et son hôte :

  • Prenez le temps de connaître ceux que vous allez accueillir, ou ceux chez qui vous comptez vous rendre.
  • Mettez au clair précisément, avant le départ, les attentes des uns et des autres.
  • Vérifiez toujours les références de ceux qui demandent à venir chez vous, comme de ceux qui vous proposent d'aller chez eux :
    • coordonnées, pièces d'identité, diplômes, évaluations, etc. ;
    • au-delà de leur profil sur le site, faites une recherche Google sur leur nom, qui vous apprendra s'ils sont bien ceux qu'ils prétendent être.
  • Même si vous vous êtes engagé à pratiquer l'hospitalité en vous inscrivant, ne vous sentez pas obligé d'accueillir un membre :
    • si vous n'avez pas d'affinités ;
    • si le profil ne vous semble pas engageant ;
    • s'il n'est pas suffisamment clair.
  • Soyez précis et mentionnez vos exigences lorsque vous vous apprêtez à héberger un autre membre de la communauté :
    • si vous exigez le respect des règles d'hygiène, d'ordre, de silence et de calme à certaines heures ;
    • si vous souhaitez que votre hôte se lève en même temps que vous, qu'il quitte l'appartement quand vous n'y êtes pas ;
    • qu'il donne un coup de main pour le ménage, qu'il s'occupe de votre chat ou arrose vos plantes ;
    • qu'il soit de même confession religieuse que vous ou partage votre régime végétarien, etc.
  • Lorsque vous recevez une demande d'hospitalité, vous pouvez proposer, dans un premier temps, avant un éventuellement hébergement, de faire connaissance « de visu » en donnant rendez-vous dans un café par exemple.
  • Avant de partir à l'autre bout du monde, où vous attend un couchsurfer qui a promis de vous héberger :
    • prévoyez un autre point de chute en cas de problème ;
    • une réservation dans une auberge de jeunesse par exemple, que vous pourrez annuler au dernier moment si tout se passe bien.

Lancez-vous dans une aventure inconnue ! Nos sites complémentaires vous renseignent et vous aident :

  • Vous partez faire le tour du monde en couchsurfing ? Souscrivez une assurance multirisque voyage. Notre page de guide vous renseigne à ce sujet.
  • Dans un même esprit mais une pratique totalement différente, découvrez comment échanger sa maison pour les vacances grâce à notre fiche pratique téléchargeable gratuitement.
  • Si la barrière de la langue vous bloque dans vos voyages à l'étranger, renseignez-vous sur les cours de langues grâce à notre guide pratique.

Aussi dans la rubrique :

Hébergement

Sommaire