Assurance rapatriement de la carte bancaire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2019

Sommaire

L’assurance rapatriement couvre le transport et le rapatriement d’un malade ou d'une personne accidentée lors d'un séjour à l’étranger.

Ce risque peut être couvert par un contrat spécifique souscrit auprès d’un « assisteur », mais il est aussi inclus dans le package de services vendu avec les cartes bancaires. Plus la carte est haut de gamme, plus les garanties annexes sont nombreuses.

Assurance rapatriement de la carte bancaire : les garanties offertes

Principe de l'assurance rapatriement

Un nombre fixe de garanties sont automatiquement incluses avec les cartes bancaires.

Les garanties d’assistance couvrent le porteur, de la date d'émission de la carte à sa date de péremption. Avant de partir, il est donc utile de penser à noter le numéro de téléphone de l'assistance rattachée à la carte bancaire.

Le porteur de carte peut activer cette assistance 24 h/24 et dans le monde entier en cas de maladie ou de blessure. Il est toutefois conseillé de le faire avant d’engager la moindre dépense.

Qu’il s’agisse du système Visa ou Mastercard, les garanties d’assistance (frais médicaux, rapatriement) couvrent le détenteurs de la carte durant un voyage d'une durée maximale de 90 jours. Le conjoint, concubin ou pacsé et les enfants à charge de moins de 25 ans sont couverts.

Définition du rapatriement

On distingue deux types de rapatriement.

Rapatriement décès

En France, cette garantie prévoit le transport du corps du défunt jusqu’au lieu des obsèques. À l’étranger, le rapatriement est assuré jusqu’à l’aéroport international le plus proche.

Lire l'article Ooreka

Rapatriement sanitaire

En cas d'accident, il garantit le transfert du patient vers son pays de résidence. Cette couverture prend également en charge le transport d'une personne accompagnante, ainsi que les enfants de moins de quinze ans si besoin.

En pratique, on distingue plusieurs types de rapatriement sanitaire, modulés selon la gravité des cas :

  • Le rapatriement non médicalisé est réservé aux blessures ne réclamant pas une aide médicalisée durant le transport (une jambe cassée, par exemple).
  • Le rapatriement sanitaire médicalisé nécessite la présence d’un infirmier ou d’un médecin durant le transport, si l’état de santé du patient l’exige.
  • Enfin, l’évacuation par avion médicalisé, spécialement affrété pour transporter la victime, est réservée aux cas les plus lourds.

Frais annexes à l'assurance rapatriement de la carte bancaire

L'assurance assistance incluse dans la carte couvre les frais d'hospitalisation et de secours. Elle peut également rembourser une partie des médicaments ou des soins administrés sur place, dans la limite du contrat souscrit.

Montant des frais médicaux couverts à l’étranger

Avec une Visa ou une Mastercard de base, ces dépenses sont plafonnées à 11 000 € par bénéficiaire, par événement et par an. C’est insuffisant pour faire face à un coup dur dans un pays ou les soins de santé sont chers

De leur côté, les avances pour frais d’hospitalisation (si le rapatriement est impossible) sont elles aussi limitées à 11 000 € avec une carte basique, contre 155 000 € avec un modèle haut de gamme.

Visite d’un proche en cas d’hospitalisation

Les cartes d’entrée de gamme plafonnent la nuit d’hébergement à 65 € la nuit, contre 125 € pour une Visa Premier ou une Gold Mastercard.

Enfin, côté assurance cette fois, la couverture décès invalidité liée à un accident s’étalonne de 45 000 € pour une Visa de base à 310 000 € pour une Gold Mastercard ou une Visa Premier. Avec les cartes « platinium » le capital versé peut aller jusqu’à 620 000 € (maximum) par famille.

Aussi dans la rubrique :

Préparation départ

Sommaire