Assurance équitation

À jour en Mai 2018

Écrit par les experts Ooreka

Une assurance spécifique pour cavalier et cheval.

La pratique de l'équitation expose un cavalier et son cheval à des risques d'accidents, quel que soit le niveau du cavalier ou le type d'équitation pratiqué :

  • loisir ;
  • compétition ;
  • spectacle ;
  • travail, etc.

Assurance équitation : cavalier

Un cavalier doit s'assurer aussi bien pour les dommages causés aux tiers, par sa faute ou celle de sa monture, que pour les dommages corporels subis.

Ainsi, les licenciés de la fédération française d'équitation (FFE) disposent d'une :

  • garantie de responsabilité civile ;
  • assurance individuelle comprenant :
    • un capital en cas de décès ou invalidité ;
    • une prise en charge des frais médicaux ;
    • une prise en charge des moyens de recherche et rapatriement en cas d'accident d'équitation.
Assurance équitation

Pour les non-licenciés ou les licenciés qui souhaitent bénéficier de garanties supplémentaires, il est également possible de souscrire d'autres assurances avec :

  • versement d'un capital en cas de décès ou invalidité ;
  • remboursement des frais de santé ;
  • versement d'indemnités journalières en cas d'arrêt de travail ;
  • garantie des équipements d'équitation, etc.

À savoir : les remboursements et versements des garanties supplémentaires complètent ceux des garanties de base.

Assurance équitation : cheval

Les propriétaires d'un cheval doivent souscrire une responsabilité civile en tant que propriétaire d'équidé (RCPE) pour les dommages causés aux tiers.

Mais un cheval peut aussi être assuré avec différentes garanties.

Garantie Couverture
Frais vétérinaire
  • Consultations ;
  • actes chirurgicaux ;
  • médicaments prescrits ;
  • examens médicaux.
Décès suite à un accident ou une maladie
  • Frais d'autopsie ;
  • frais d'équarrissage.
Vol Indemnisation selon la valeur du cheval assuré.
Invalidité Indemnisation en cas d'invalidité permanente ou dépréciation du cheval suite à un accident, une maladie ou une intervention chirurgicale.
Catastrophes naturelles Indemnisation des dommages physiques subis par le cheval suite à une catastrophe naturelle.
Défense pénale et recours Prise en charge de la procédure permettant d'obtenir réparation des dommages subis.

À savoir : les assureurs peuvent fixer un âge maximum pour la prise en charge des chevaux.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !