Prendre l’avion avec un bébé

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2019

Sommaire

Prendre l’avion avec un bébé

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Voyager en avion avec un bébé est désormais courant, les compagnies aériennes offrant des services adaptés aux nourrissons. S’il est en bonne santé, votre enfant peut voyager en avion dès l’âge de 8 jours, y compris sur les long-courriers.

Voici comment anticiper tous les aspects de votre voyage et le préparer au mieux pour votre confort et celui de votre bébé.

Zoom sur les prestations des compagnies aériennes pour les bébés

Les compagnies aériennes considèrent votre enfant comme « bébé » jusqu’à ses 23 mois. Elles lui offrent des prestations qui peuvent différer quelque peu en fonction des compagnies. La plupart du temps, elles proposent des tarifs adaptés et des services à bord de l’avion : berceau, table à langer, petits pots…

Tarifs

  • Un enfant de moins de moins de 2 ans peut généralement voyager gratuitement ou pour une somme modique sur les genoux de ses parents.
  • Si vous le préférez vous pouvez réserver une place pour votre bébé, avec une réduction allant de 10 à 33 % du tarif adulte. Dans ce cas, vous pouvez faire voyager votre enfant dans son propre siège auto (homologué pour les transports aériens), installé sur le siège d’avion.

Confort de l’avion

  • Sur les vols long-courriers, même si votre enfant voyage sur vos genoux, vous pouvez en général demander qu’on vous mette un berceau gratuitement à disposition convenant pour un bébé mesurant moins de 65 cm ou pesant moins de 10 kg.
  • Vous bénéficiez par la même occasion et toujours gratuitement d’une place plus spacieuse, avec un « emplacement berceau ».
  • Table à langer : il y a toujours une table à langer à bord d’un avion, généralement minuscule, mais ayant le mérite d'exister.
  • Repas : des petits pots, voire des biscuits pour bébé, sont presque toujours fournis à bord l’avion. Les petits pots et les biberons peuvent être réchauffés au bain-marie par le personnel navigant.

1. Réservez le vol et renseignez-vous sur ce qui est prévu pour les bébés

Dès la réservation, précisez bien que vous voyagerez avec un bébé et renseignez-vous très précisément sur ces différents points :

  • La possibilité de réserver un berceau et un espace berceau et les modalités exactes de réservation : leur nombre est limité et il est souvent nécessaire de confirmer 48 heures avant le voyage).
  • Les bagages autorisés : si votre enfant voyage sur vos genoux, certains bagages sont autorisés gratuitement, en soute ou en cabine. Leur poids et leurs dimensions diffèrent sensiblement selon les compagnies aériennes. Renseignez-vous donc très précisément à la réservation.
  • La politique applicable aux poussettes (variable selon les compagnies et les destinations) : en règle générale, attendez-vous à ce que votre poussette voyage en soute, sauf si ses dimensions sont inférieures ou égales à 56 × 45 × 25 cm (en 2014, une seule poussette vendue en France remplit ce critère).

2. Vérifiez que votre bébé possède les papiers d’identité nécessaires au voyage

  • Pour un vol à l’intérieur de l’espace Schengen et même pour un vol intérieur en France, votre bébé doit posséder sa carte d’identité personnelle.
  • Pour un vol au-delà de l’espace Schengen, votre bébé doit posséder son passeport personnel et éventuellement les visas nécessaires.

3. Prévoyez tout ce qui sera nécessaire au bébé dans l'avion

Pour éviter toute déconvenue lors de votre voyage en avion, prévoyez l’équipement nécessaire. Voici tout ce qu’il ne faut surtout pas oublier dans vos bagages.

Porte-bébé

Sauf si vous avez une poussette de dimensions inférieures ou égales à 56 × 45 × 25 cm, vous n’aurez jusqu’au dernier moment aucune assurance que votre poussette puisse être embarquée en cabine : un porte-bébé vous sera très utile après l’enregistrement. Il pourra encore vous servir dans l’avion, pour faire dormir votre bébé contre vous ou le promener.

Vêtement pratiques et chauds

  • L’espace à langer à bord de l’avion est étroit : prévoyez des vêtements pratiques à enlever et à remettre. Pour un petit bébé, un pyjama est parfait.
  • La climatisation fonctionne en permanence : prévoyez un petit gilet, voire un bonnet pour un nourrisson.

Sac à langer

  • Prévoyez des couches, des lingettes et du linge de rechange en quantité largement supérieure aux stricts besoins du voyage : vous n’êtes pas à l’abri d’un retard qui peut s’éterniser.
  • Prévoyez du doliprane, du sérum physiologique, une crème hydratante, voire un thermomètre et un mouche-bébé.

Biberons

  • Prenez en cabine au moins autant de biberons que de repas, car vous ne pourrez rien laver dans l’avion.
  • Prenez un biberon supplémentaire pour l’eau (à prévoir aussi si vous allaitez).
  • Emportez du lait en poudre en quantité largement supérieure aux stricts besoins du voyage.
  • Vous pouvez pré-remplir les biberons avec l’eau nécessaire et ajouter le lait au dernier moment : des boîtes-dosettes, contenant la quantité de lait en poudre déjà mesurée, sont très pratiques.

Aliments solides

  • Toutes les compagnies fournissent des petits pots, cependant mieux vaut en emporter les petits pots auxquels votre bébé est habitué, là encore en large quantité.
  • Dès que votre bébé en consomme, pensez aux biscuits qui pourront l’occuper un moment.

Pensez aux jouets !

Si votre bébé a plus de 2 mois, quelques jouets l’aideront à passer plus sereinement le temps du voyage.

  • Pour éviter d’incommoder les passagers voisins, choisissez des jouets silencieux et des livres dès que votre bébé s’y intéresse.
  • Pour un petit bébé, prévoyez une arche amovible, à clipser sur le berceau.
  • N’oubliez pas le doudou !

4. Signalez votre bébé à l’enregistrement

  • À l'enregistrement, signalez sans faute que vous voyagez avec un bébé : s’il y a eu un problème avec la réservation, cela vous permettra sans doute de bénéficier quand même d’un berceau et d’une place privilégiée. Avec de la chance, s’il y a de la place dans l’avion, on pourra même vous attribuer un siège supplémentaire pour votre bébé.
  • Renseignez-vous sur ce qui passera ou non la sécurité, notamment les bouteilles et biberons d’eau.

5. Embarquez sereinement

  • Aux portails de sécurité, demandez à passer en priorité, ce qui vous évitera de piétiner longtemps en portant votre bébé.
  • Au moment de l’embarquement, vous embarquez normalement en priorité si vous voyagez avec un bébé. Ce n’est pas forcément une bonne idée ! L’embarquement est long, il fait chaud, les passagers claquent les coffres à bagages et votre bébé risque de pleurer : il peut être au contraire judicieux de différer votre embarquement au dernier moment.

6. Prenez quelques précautions au décollage et à l’atterrissage

  • Si votre bébé est enrhumé ou l’a été récemment, nettoyez son nez avec du sérum physiologique quelques minutes avant l'atterrissage et le décollage.
  • Pendant le décollage et l’atterrissage :
    • Tenez votre bébé dans vos bras (c’est d’ailleurs obligatoire).
    • Bouclez votre ceinture et la petite ceinture de bébé qui vous sera fournie.
    • Donnez-lui le sein ou le biberon, ou encore sa tétine : la déglutition lui évitera des douleurs aux oreilles.

7. Veillez à la sécurité et au bien-être de votre enfant pendant le vol

  • Proposez souvent à votre bébé de boire (du lait, mais aussi de l’eau entre les repas), afin d'éviter la déshydratation.
  • S’il en a l’âge, donnez-lui des biscuits, des gressins ou un quignon de pain ; cela l’occupera pendant un moment.
  • Conservez des jouets en réserve, pour les lui donner au fur et à mesure et ainsi maintenir l’attrait de la nouveauté.
  • Si votre bébé pleure, mettez-le dans le porte-bébé et faites un tour dans l’avion.
  • Pendant les turbulences, prenez votre bébé dans vos bras et bouclez votre ceinture.